tronche


tronche

tronche [ trɔ̃ʃ ] n. f.
XVIe; « bûche » 1304; de tronc
1Techn. Arbre de futaie dont on coupe les branches périodiquement. Bille de bois.
2(1596) Fam. Tête. Avoir, faire une drôle de tronche. gueule.

tronche nom féminin (féminin de tronc) Grosse souche de bois qu'on met encore au feu, dans l'est de la France (Jura, Franche-Comté), la veille de Noël. Bille de bois. Populaire. Tête humaine ; physionomie. ● tronche (synonymes) nom féminin (féminin de tronc) Populaire. Tête humaine ; physionomie.
Synonymes :
- gueule (populaire)

⇒TRONCHE, subst. fém.
A. — Vx ou région.
1. Tronçon de bois gros et court. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. Bûche de Noël (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — Pop. Tête, visage. Synon. gueule (pop.), trogne (fam.), tranche2 (v. ce mot A). Faire la tronche, une de ces tronches! filer, foutre un coup de tronche. Je redoute ma fureur devant la tronche de Lévy m'écoutant et faisant des observations (FLAUB., Corresp., 1862, p. 291). V. sorbonne ex. de Hugo.
Se foutre de la tronche de qqn. Se moquer délibérément de quelqu'un. « Bonne chance! Bonne chance! » (...)Qu'est-ce que ça veut dire?... Mais, Nom de Dieu! Mais il s'est tiré! (...) Mais il se fout de ma tronche!... Ah ma parole! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 627).
REM. Troncher, verbe trans., vulg. Posséder sexuellement. (Ds ESN. 1966, CELLARD-REY 1980, ROB. 1985). Synon. pop. baiser1.
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. A. 1298 « bûche, poutre » (Ordonnances relatives aux métiers de Paris ds ÉTIENNE BOILEAU, Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 457); 1409 tronce (Bail, Arch. MM 32, f° 23 r° ds GDF.); en partic. 1755 tronche « grosse pièce de charpente non encore prise en œuvre, qu'on peut utiliser spécialement pour faire une courbe rampante pour un escalier » (D'AVILER, Dict. d'arch. civile...); 1771 tronce (Trév.). B. 1. 1554 tronche « billot de bois sur lequel on coupe les marchandises » (Arrêt du parlement, 26 juin [FÉLIBIEN, Histoire de Paris, pièces justificatives, t. Ier, p. 647] ds HAVARD); 2. av. 1577 « arbre de futaie dont on coupe les branches périodiquement » (R. BELLEAU, L'Adieu à son papillon ... ds Œuvres poét., éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 2, p. 459); 3. 1596 fam. « tête » (Vie généreuse des Mercelots, Gueuz et Boesmiens ds Variétés hist. et littér., éd. E. Fournier, t. 8, p. 182). Forme fém. de tronc qui représente un lat. pop. trunca; la forme tronce d'apr. tronçon. Fréq. abs. littér.:32. Bbg. RENSON 1962, pp. 475-479.

tronche [tʀɔ̃ʃ] n. f.
ÉTYM. 1304, Godefroy; fém. de tronc.
———
I
1 Vx ou régional. Morceau de bois gros et court.Bûche de Noël.
2 (Mil. XVIe, Belleau). Techn. Arbre de futaie dont on coupe les branches périodiquement.
———
II (1596). Fam. Tête (péj. ou iron.). || Avoir une drôle de tronche. 2. Tranche.
1 On ne dit pas la tête, cria Gavroche, on dit la tronche.
Hugo, les Misérables, IV, VI, II.
2 Il a sa frime sérieuse, le Nantais, mais comment deviner ses pensées de derrière la tronche ?
Albert Simonin, Hotu soit qui mal y pense, p. 123.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tronche — Le nom est surtout porté dans la Corrèze. Correspond à l ancien français tronche (= souche), et désigne un terrain plein de souches. C est un toponyme assez courant. Il y a dans l Isère une commune appelée La Tronche. Le patronyme désigne celui… …   Noms de famille

  • Tronche — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Tronche », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Tronche est un mot du langage familier… …   Wikipédia en Français

  • tronche — tronce ou tronche (tron s ou tron ch ) s. f. 1°   Grosse souche de bois que les villageois et le peuple mettent au feu la veille de Noël, pour conserver le feu toute la nuit. 2°   Nom, dans quelques provinces, des arbres de futaie dont on coupe… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tronche — f La tête. • Voyons, fais pas cette tronche! Tu vas bien retrouver du travail. • J’ai très mal à la tronche, passe moi une aspirine. • Tu étais sûr de toi, tu n’avais pas besoin de t’imposer aux autres, de leur coller à la tronche ta sagesse ou… …   Le petit dico du grand français familier

  • tronche — n.f. Tête. Tirer la tronche, bouder. Tronche plate, injure. (V. tranche) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • tronche — Voir tronque …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • La Tronche — 45° 12′ 26″ N 5° 44′ 28″ E / 45.2072222222, 5.74111111111 …   Wikipédia en Français

  • Musée Hébert de la Tronche — Musée Hébert Informations géographiques Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Musée Hébert (La Tronche) —  Ne pas confondre avec le Musée Hébert situé à Paris, qui rend également hommage au peintre français Ernest Hébert Musée Hébert …   Wikipédia en Français

  • La Tronche Hopital (tramway de Grenoble) — La Tronche Hôpital (tramway de Grenoble) La Tronche Hôpital Véhicule Tramway Alimentation Aérienne Localité La Tronche Inauguration …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.